Des tisanes de la Bretagne Romantique avec un Grain de Méliss

Sarah et les tournesols à la fin de l’été

Retrouver une vie plus saine après un engagement dans des associations

Sarah, avant de créer Grain de Méliss en 2016, n’avait pas de problématique de sens avec son travail. En effet, elle a commencé sa carrière dans une association qui accompagnait des paysans du Mali et de Madagascar, avant de devenir formatrice en Économie Sociale et Solidaire à Dinan.

Le problème n’était donc pas la vertu liée à son travail, mais bien davantage les traitements que les employés y subissaient (stress, instabilité des financements publics)

En travaillant à son compte et directement de chez elle (le champ est à 5 minutes à pied), Sarah a fortement gagné en qualité de vie. Son conjoint, Gwenole, met la main à la pâte depuis déjà quelques temps, et va prochainement la rejoindre à temps plein dans l’entreprise.

Des fleurs récoltées à la main pour en garder la beauté et la qualité

Les Plantes Aromatiques et Médicinales et le lobby pharmaceutique

Sarah était ingénieure agricole de formation, et a petit à petit développé une passion pour les plantes, à une époque où les PAM étaient encore assez peu connues. En complément de son diplôme, au moment de changer de carrière, Sarah a opté pour un certificat de spécialisation en production et transformation de plantes aromatiques et médicinales. Ces connaissances variées lui permettent d’avoir une production diversifiée, mêlant PAM et plantes comestibles.

Cependant, seules 147 plantes médicinales sont libérées du domaine pharmaceutique, car considérées comme bénignes. Cette liste est, selon les professionnels des PAM, beaucoup trop limitée. En effet, il est logique d’interdire l’usage de plantes pouvant être nocives, mais beaucoup de plantes bénignes – et bénéfiques pour la santé – ne sont pas libérées.

Ainsi, le bleuet et le calendula ne figurent pas dans la liste des plantes autorisées, alors qu’ils sont souvent présents dans des produits non pharmaceutiques (tisanes, gélules, savons…) Cela prouve la limite de la réglementation, non appliquée à 100% (car jugée approximative et peu légitime?).

Des plantes séchées à basse température

Les recettes de Grain de Méliss: la qualité des plantes au service du goût

Sur ses deux hectares, Sarah travaille environ 30 espèces végétales et variétés. Les plantes sont choisies selon leur intérêt gustatif, mais surtout selon la qualité gustative après le séchage.

Le secret d’un bon séchage est de hacher les plantes à la bonne taille et au bon moment: dès après la récolte, elles sont coupées en morceaux de 1cm. Cela permet de les sécher plus vite, sans pour autant en faire de la poudre. Elles sont ensuite positionnées dans le séchoir, à une température de 35ºC environ: plus fort, le séchage serait plus rapide, mais la plante cuirait et perdrait de son goût. Les plantes sont sèches après 48h, 72h pour les plus humides.

Le goût passe également par l’odorat et par la vue. Ainsi, les fleurs sont ajoutées à la composition:

  1. Pour l’esthétique du mélange, lorsqu’on le regarde à travers le bocal
  2. Pour la couleur, une fois le mélange infusé et versé dans la tasse

Certaines influent bien sûr sur le goût, mais elles sont justement dosées entre saveur et esthétisme.

Des roses dignes du parc du Thabor!

Des mélanges validés par une naturopathe

Grain de Méliss travaille avant tout sur le goût, mais reconnaît les vertus de certains mélanges pour soigner les petits maux du quotidien. Ainsi, certaines tisanes ont des vertus digestives, calmantes, excitantes…

Cependant, Sarah ne se déclare pas phytothérapeute. C’est pourquoi elle fait appel à une naturopathe pour valider les vertus de ses plantes et mélanges: beaucoup de personnes recherchent des bienfaits à travers les tisanes, et pour répondre à cette attente, il lui semble légitime de faire intervenir une professionnelle.

Deux serres (non chauffées) pour améliorer les récoltes

– – – – – – – – – – – 

Sarah crée toujours de nouveaux mélanges pour les tisanes et la cuisine et essaie de nouvelles plantes (shiso, basilic rouge, guimauve…) pour régaler nos papilles: de quoi découvrir beaucoup de recettes, et le tout avec des produits ultra-locaux!

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code